Mon locataire ne paie plus son loyer : quels sont les recours possibles ?

Avez-vous décidé d’investir dans l’immobilier locatif ? Sûrement, vous comptez utiliser l’argent perçu grâce à la location pour rembourser les mensualités de la banque. Toutefois, vous pouvez être confronté à un locataire qui ne paie plus son loyer pour une raison ou une autre. Que faire si vous vous retrouvez dans une telle situation ?

Entretenez-vous immédiatement avec votre locataire

Dès que vous avez un locataire qui ne paie plus son loyer, n’hésitez pas à prendre contact avec lui afin de discuter de la situation. Il peut, en effet, que le problème ne dépend pas de lui, mais d’une perturbation au niveau du fonctionnement du virement automatique mensuel qu’il a mis en place. En dialoguant avec lui, vous pourrez non seulement connaître la raison du retard de paiement, mais aussi chercher une solution adaptée. Si un terrain d’entente n’a pas été trouvé, vous pouvez envoyer une mise en demeure via une lettre avec accusé de réception. Sinon, vous pouvez communiquer avec la personne caution. Celle-ci est tenue de régler les dettes locatives en cas d’impayé.

Recourez à la garantie loyer impayé

Si les conseils précédents n’ont pas porté leurs fruits, vous pouvez toujours faire jouer la garantie « loyer impayé » si vous avez souscrit cette assurance. Pour ce faire, il vous suffit de contacter votre assureur qui se chargera de rembourser la totalité du loyer impayé par votre locataire. Le montant en question comprend non seulement le loyer, mais aussi les taxes ainsi que les charges. Selon la situation, il peut aussi inclure les honoraires d’un avocat, les frais des démarches d’expulsion, les rémunérations de l’huissier, les dépenses liées au recouvrement… À noter que certains contrats comportent les options qui permettent de percevoir un remboursement du loyer si le locataire est mort.

Rompez le contrat de location

Si vous avez un locataire qui ne paie plus son loyer, vous pouvez résilier le bail. Les démarches à respecter varient de l’existence ou non d’une clause résolutoire dans le contrat. En effet, certains propriétaires stipulent dans l’engagement signé par les deux parties que le bail sera rompu d’une manière automatique si le locataire ne parvient pas à payer ses charges et son loyer à la date convenue. Si vous avez fait de même, vous pouvez contacter un huissier qui s’occupera d’expédier un commandement de payer aussi bien au locataire qu’à la personne caution. L’intervention de cet officier est également utile, même si vous n’avez pas prévu une clause résolutoire dans le contrat. Dans ce cas, il prendra soin d’assigner le locataire devant la justice. Il mettra aussi en œuvre la procédure d’expulsion.

Comment organiser un état des lieux ?
Qu’est-ce qu’une bonne estimation de loyer ?